Consultant
Offre d'emploi

Consultant




Référence
109613
Salaire xxx/ mois
Localisation Dakar / Sénégal
Expiration 22 Janvier 2021
Offre visitée 1492 fois

Description de l'offre

« BUSINESS DRIVERS FOR FOOD SAFETY »
DEMANDE D’APPEL D’OFFRES


Évaluation de la possibilité d’établir des normes de sécurité sanitaire des aliments dans le secteur de la pêche artisanale
Date d’émission: le 8 janvier, 2021
Date limite de soumission: le 22 janvier, 2021

Contexte :
Au Sénégal, l’industrie des produits de la mer est composée du secteur de l’exportation qui achemine des produits vers l’Europe et d’autres marchés haut de gamme, et du secteur artisanal qui approvisionne les marchés locaux, nationaux et régionaux. Dans ces deux secteurs, les activités de capture et de transformation des produits de la mer font l’objet d’une forte concurrence en raison de la présence d’un nombre considérable d’entrepreneurs, de coûts d’exploitation élevés, de la faiblesse des marges et de la diminution des stocks. L’acquisition de nouvelles technologies de capture et de transformation plus efficaces est une opération onéreuse et peu rentable, en particulier dans le secteur artisanal. Par conséquent, pour rentabiliser leurs activités, les entreprises de pêche sénégalaises doivent relever de nombreux défis.

À l’heure actuelle, les efforts visant à faire respecter les normes internationales relatives à la sécurité sanitaire des aliments ciblent principalement le secteur des exportations. Les entreprises du secteur artisanal ont du mal à se conformer aux meilleures pratiques de sécurité sanitaire des aliments, même les plus élémentaires, et ce, pour plusieurs raisons : connaissances insuffisantes, absence de technologies financièrement accessibles (chaîne du froid), accès limité aux capitaux et faiblesse des incitations ou des avantages. La promotion des pratiques et des normes de sécurité sanitaire des aliments auprès des entrepreneurs artisanaux présuppose une connaissance approfondie des facteurs opérationnels entravant ou favorisant leur adoption. Au nombre des meilleures pratiques de base, on peut citer : l’aménagement de sites de débarquement et de transformation dans des endroits adaptés, le maintien d’une hygiène personnelle rigoureuse et le port de tenues appropriées, l’accès à de l’eau propre et du savon, la présence de toilettes, des outils et des installations faciles à nettoyer, de la glace si nécessaire, de bacs de salage/séchage adéquats, des fours convenables, de lampes UV ou d’autres dispositifs de protection contre les insectes, des combustibles appropriés pour les fours, etc.

L’adoption, par les entreprises de pêche, des meilleures pratiques de sécurité sanitaire des aliments pour répondre aux normes nationales de sécurité sanitaire des aliments passe par un changement de comportement au niveau des modes de gestion et de commercialisation. Toutefois, les micro-, petites et moyennes entreprises (MPME) disposent de ressources en capital limitées et risquent de connaître un retour sur investissement limité dans ce domaine.Les consommateurs, qui sont sensibles aux fluctuations des prix, risquent de n’avoir d’autre choix sur le marché local que d’accepter la qualité actuelle des produits de la mer. Pour améliorer la qualité du poisson, prolonger sa durée de conservation et réduire les pertes et les agents pathogènes, les MPME doivent bénéficier de mesures d’incitation pour se conformer à des normes plus rigoureuses. Ces normes doivent d’ailleurs permettre de rassurer les consommateurs sur la qualité des produits sans entraîner une forte hausse des prix.
« Business Drivers for Food Safety » (BD4FS):Le projet « Business Drivers for Food Safety » (BD4FS), mis en œuvre par Food Enterprise Solutions (FES), est appuyé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) dans le cadre de l’initiative « Feed the Future ». Le présent appel d’offres a pour but d’identifier des experts en sécurité sanitaire des aliments en vue de renforcer les connaissances et la recherche pratique et d’améliorer la sécurité sanitaire des aliments au sein des micro-, petites et moyennes entreprises agro-alimentaires (MPMEA). Le projet BD4FS reconnaît l’importance des MPMEA pour permettre aux consommateurs d’accéder à des aliments nutritifs et sains à un prix abordable et les considère comme des acteurs clés du système alimentaire.
Le projet « Business Drivers for Food Safety » (BD4FS) de FTF a pour but de renforcer les capacités de ces acteurs clés et d’en faire des agents d’un changement positif dans le cadre des efforts visant à améliorer la sécurité sanitaire des aliments, à réduire la malnutrition, à atténuer les pertes alimentaires avant consommation et à réduire la faim en général. En effet, les denrées alimentaires passent par de nombreuses mains avant d’atteindre les consommateurs. Certaines se vendent près de leur point de production, sur les marchés villageois, tandis que d’autres passent par des systèmes complexes de groupage, de transport, d’entreposage, de transformation et de vente au détail, avant d’arriver dans les petites villes et les centres urbains. Dans ce circuit, les aliments sont susceptibles d’être contaminés et altérés, ce qui a de graves répercussions sur la santé, la nutrition, le développement économique et le bien-être général. Grâce à cette activité et à cet investissement, le projet BD4FS contribuera à promouvoir les efforts et les objectifs visant à appuyer les entreprises locales dans cette filière– micro, petites et moyennes entreprises agro-alimentaires (MPMEA) – qui ont la capacité de réduire considérablement ces effets négatifs en adoptant de meilleures normes et pratiques en matière de sécurité sanitaire des aliments.

Comme indiqué précédemment, l’adoption de meilleures pratiques et procédures en matière de sécurité sanitaire des aliments se heurte à de nombreux obstacles, parmi lesquels l’accès à des capitaux abordables permettant de moderniser les équipements, l’amélioration des liens avec le marché pour les consommateurs avertis prêts à payer plus cher pour se procurer des aliments sains et, surtout, une meilleure compréhension de la dynamique et des causes de la contamination des produits alimentaires afin de modifier les comportements et les pratiques pour une meilleure hygiène alimentaire. Par conséquent, la cartographie de l’état actuel des normes de sécurité sanitaire des aliments et du degré de conformité des différents acteurs du secteur artisanal à ces normes revêt une importance primordiale pour une conception concertée des interventions et des activités du projet BD4F. Cet exercice a pour but principal de procéder à une évaluation du paysage des normes alimentaires existantes, de la réglementation en vigueur, des institutions et organismes responsables ou concernées, des autres acteurs, des problèmes de conformité et des lacunes.

Objectifs :
Le projet BD4FS part du principe que le déploiement et l’adoption de normes de sécurité sanitaire des aliments stimuleront l’introduction de changements systémiques et durables dans la chaîne d’approvisionnement – à condition d’être bien réalisés. En ce qui concerne le secteur de la pêche artisanale, les normes mondiales actuelles de sécurité sanitaire des aliments et les programmes de certification sont trop détaillés et complexes pour les MPME sénégalaises qui alimentent les marchés locaux. Elles sont appliquées par les exportateurs de produits de la mer. Toutefois, une question empirique à laquelle cette évaluation doit répondre est de savoir s’il est possible de faire profiter le secteur artisanal des investissements consacrés à la sécurité sanitaire des aliments dans le secteur de l’exportation. La promotion de meilleures pratiques de sécurité sanitaire des aliments au niveau de la chaîne d’approvisionnement locale peut être un point de départ déterminant pour l’élaboration de normes adaptées au contexte local mais conformes aux normes internationales.
Les questions clés auxquelles cette évaluation doit répondre se présentent comme suit :
• Quelles sont les normes internationales et nationales en vigueur au Sénégal pour les produits de la mer (et autres denrées alimentaires) ?
• Quel est l’état de prise de conscience, de conformité et de surveillance des normes actuelles dans les secteurs de l’exportation et de l’artisanat ?
• Quels sont les principaux obstacles au respect des normes de sécurité sanitaire des aliments par les MPME ?
• Quelles sont les principales institutions qui participent à l’élaboration, au suivi et à la diffusion des normes de sécurité sanitaire des aliments ?
• Dans quelle mesure est-il possible de faire profiter les acteurs du secteur artisanal des investissements visant à garantir la sécurité sanitaire des aliments dans le secteur de l’exportation ?

Activités requises : Le soumissionnaire retenu devra mener les activités suivantes conformément aux termes de référence :
• Décrire les rôles et responsabilités des principaux acteurs au Sénégal qui sont concernés par ou qui influencent les normes et les certifications en matière de sécurité sanitaire des aliments dans le secteur de l’exportation et des produits de la mer comme dans le secteur artisanal : organismes gouvernementaux, laboratoires d’analyse, organismes internationaux, associations d’entreprises, groupes de défense des consommateurs, universités, etc.
• Rédiger un document d’information succinct (5 à 7 pages) sur les faits nouveaux et l’évolution de la situation concernant la sécurité sanitaire des aliments et la qualité des aliments au cours des 5 à 10 dernières années au Sénégal dans le secteur de la pêche, en abordant les questions soulevées dans la section consacrée au contexte.
• Organiser et animer 3 ou 4 sessions de discussion sur la sécurité sanitaire des aliments dans le secteur de la pêche dans des régions clés du pays, afin de réunir principalement des entreprises – tout au long de la chaîne d’approvisionnement – pour faire le point sur les défis et la faisabilité de l’élaboration de normes locales et de systèmes ou programmes de certification.
• Rencontrer/interroger les organismes gouvernementaux et les autorités responsables de la sécurité sanitaire des aliments dans le secteur de la pêche, documenter les défis auxquels ils sont confrontés et leurs préoccupations, et recueillir leurs points de vue par rapport aux mesures à prendre pour établir et promouvoir des normes favorables à la pêche locale dans les chaînes d’approvisionnement artisanales destinées aux consommateurs, et à leur rôle de veille ; identifier l’organisme ou les organismes à considérer comme partenaire(s) du secteur public dans l’élaboration, la certification et le suivi de normes de sécurité pratiques mais bénéfiques à la fois pour le secteur et les consommateurs.
• Identifier des structures locales – secteur privé, secteur public et/ou institutions universitaires – et les interroger pour établir leur capacité à fournir des services de formation en continu aux acteurs de la chaîne d’approvisionnement.
• Préparer un plan stratégique qui fournit des orientations au projet BD4FS sur la manière de mobiliser les acteurs adéquats – tant dans le secteur privé que dans le secteur public – pour déterminer les normes adéquates qui obtiendront l’adhésion des entreprises, ainsi qu’un plan d’action qui permettra à l’équipe de BD4FS de mettre en œuvre ce programme (formation, assistance technique, dialogue public, mécanismes de certification et de vérification, campagnes de sensibilisation des consommateurs) par l’intermédiaire des structures locales identifiées et sélectionnées au cours de l’étude, sur une période de 3 à 4 ans.
• Recommander comment et par qui les résultats et impacts de cet exercice doivent être suivis et mesurés pendant la période de mise en œuvre.

Livrables : Rapport initial, rapport final, présentation PowerPoint, résumé des conclusions et recommandations.
Principales relations de travail : Le consultant travaillera, tout au long du processus, en étroite coordination avec le personnel du programme national du projet BD4FS et les parties prenantes à Dakar, notamment le Directeur de la recherche et de l’apprentissage de FES pour les questions techniques, le Responsable des opérations de FES pour les questions relatives aux contrats, et le Représentant-pays de FES.

Lieu d’affectation : Dakar et régions environnantes
Période d’exécution :février - mai 2021

Instructions pour proposer une candidature en tant que consultant
Une note conceptuelle de trois (3) à cinq (5) pages doit expliquer les activités et les objectifs proposés pour l’activité, conformément aux paramètres énoncés dans les termes de référence :
• Résumé exécutif
• Informations générales sur l’enquêteur proposé, accompagnées d’un CV
• Explication sur la méthodologie de recherche proposée
• Estimation du calendrier par date d’achèvement


Qualifications :
• Diplôme universitaire supérieur en technologie alimentaire, sécurité sanitaire des aliments ou dans un domaine connexe.
• 10 ans d’expérience professionnelle dans le secteur de la technologie alimentaire, de la sécurité sanitaire des aliments ou dans un domaine connexe.
• Maîtrise du français ; bonne capacité de travail en anglais, y compris à l’écrit.
• Connaissance avérée du secteur alimentaire au Sénégal et des entités gouvernementales compétentes chargées de surveiller et de faire appliquer les règlements en matière de sécurité sanitaire des aliments.

Procédure de candidature : Les candidats intéressés et qualifiés doivent soumettre les documents suivants :
• une lettre de motivation avec un numéro de téléphone et une adresse électronique ;
• un résumé de trois à cinq pages de l’approche technique proposée ;
• des copies des diplômes/certificats pertinents ;
• le formulaire de données biographiques USAID 1420 (ci-joint), dûment rempli et signé ;
• les coordonnées de trois (3) personnes pouvant fournir des références professionnelles (dont l’une doit être l’employeur actuel ou le dernier employeur).

LA DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES CANDIDATURES EST FIXÉE AU 22 JANVIER,2021.
Les candidatures féminines sont vivement encouragées. Food Enterprise Solutions se réserve le droit d’accepter ou de rejeter toute candidature. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. FES est un employeur souscrivant au principe de l’égalité des chances.


Candidature
Veuillez envoyer votre réponse en indiquant votre nom et « BD4FS-RFA-07 Food Standards Assessment »dans le champ Objet. La demande doit être rédigée en anglais et saisie avec une police de caractères d’au moins 11 points. Toute information concernant le programme que vous proposez doit être indiquée dans la proposition technique.


Vous devez être connecté pour voir les coordonnées de l'employeur ou déposer votre CV.
Email, Login ou Tel (sans indicatif)
Mot de Passe
Envoyer
---------    OU AVEC    ---------
logo de Face Bouc

Google

Linkedin



Partagez cette offre




ces offres aussi pourraient vous intéresser

  Titre du poste Localité Expiration
Côte d Ivoire 26 Janvier
Côte d Ivoire 20 Janvier
Sénégal 22 Janvier
Burkina Faso 29 Janvier
Sénégal 06 Fevrier
Sénégal 02 Fevrier
Sénégal 05 Fevrier
Sénégal 05 Fevrier
Mali 27 Janvier
Côte d Ivoire 22 Janvier
 
Logo senjob
VOUS CHERCHEZ UN EMPLOI ?
Login   Inscription

Facebook

Senjob sur Linkedin








recherche d'emploi au sénégalrechercher un job au sénégaloffres d'emploi au sénégalrecrutement au sénégaloffres d'emploi a Dakar recrutement a Dakarrecherche d'emploi en Cote d'Ivoirerechercher un job en Cote d'Ivoireoffres d'emploi en Cote d'Ivoirerecrutement en Cote d'Ivoireoffres d'emploi a Abidjan recrutement a Abidjanrecherche d'emploi au Burkina Fasorechercher un job au Burkina Fasooffres d'emploi au Burkina Fasorecrutement au Burkina Fasooffres d'emploi a Ouaga recrutement a Ouagarecherche d'emploi au Malirechercher un job au Malioffres d'emploi au Malirecrutement au Malioffres d'emploi a Bamako recrutement a Bamakorecherche d'emploi en Guinéerechercher un job en Guinéeoffres d'emploi en Guinéerecrutement en Guinéeoffres d'emploi a Conakry recrutement a Conakryrecherche d'emploi au Nigerrechercher un job au Nigeroffres d'emploi au Nigerrecrutement au Nigeroffres d'emploi a Niamey recrutement a Niameyrecherche d'emploi au Togorechercher un job au Togooffres d'emploi au Togorecrutement au Togooffres d'emploi a Lomé recrutement a Lomérecherche d'emploi au Béninrechercher un job au Béninoffres d'emploi au Béninrecrutement au Béninoffres d'emploi a Porto-Novo recrutement a Porto-Novo