Offre d'emploi





Consultant - Expert en PEV-E


Référence 120478
Salaire xxx/ mois
Localisation Ouagadougou / Burkina Faso
Expiration 20 Septembre 2021
Offre visitée 91 fois
Description de l'offre

Consultant - Expert en PEV-E Burkina Faso, Mali, Niger

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)
Dakar (Senegal), Burkina Faso, Niger, Mali
Grade: Chief and Senior Professional
Occupations:
Closing soon: 20 Sep 2021

JOB DESCRIPTION
Secteur de tutelle : Field Office
Lieu d'affectation: Dakar
Catégorie d'emplois: Éducation
Type de contrat : Personnel non permanent
Durée du contrat : De 1 à 6 mois
Recrutement ouvert à : Candidats externes
Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 20-09-2021
Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

CONTEXTE
Dans la région du Sahel, l'extrémisme violent porte gravement atteinte à la paix et aux principes des droits de l’homme. L’édification de sociétés ouvertes, équitables, inclusives et pluralistes, fondées sur le plein respect des droits humains et offrant des perspectives économiques à tous est le moyen le plus concret pour prévenir l’extrémisme violent et pour lui faire perdre tout attrait (Plan d’action pour la prévention de l’extrémisme violent, A/70/674, Rapport du Secrétaire Général des Nations Unies, décembre 2015).
La prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E) utilise la puissance douce de l’éducation en créant des conditions qui rendront difficiles la prolifération des idéologies et des actes d’extrémisme violent. La PEV-E consiste à renforcer les compétences pour la résilience des apprenants (dont : conscience de soi, confiance en soi, empathie, mentalité de croissance, esprit critique, pensée créative, interdépendance, communication interculturelle, collaboration, résolution de problèmes) (source : Autonomisation des jeunes pour la construction de la paix et de la résilience, la prévention de l’extrémisme violent dans le Sahel et dans les pays environnants : Guide de l’enseignant, IICBA, 2020) et leur engagement en faveur de la paix et de la non-violence dans leur communauté.

Cela requiert non seulement l’acquisition de connaissances mais également l’acquisition de valeurs, d’attitudes et de comportements qui permettront aux apprenants de devenir des membres responsables de la société et des acteurs de la paix. La PEV-E est mise en place au moyen d’une pédagogie transformationnelle. Il s’agit d’une pédagogie active centrée sur l’apprenant qui sollicite l’engagement de celui-ci en faveur de la paix dans sa communauté en l’invitant à pratiquer les acquis en dehors de la salle de classe.
Pour mettre en place cette pédagogie transformationnelle au niveau d’une école, l’établissement scolaire dans son entièreté doit notamment offrir des espaces d’apprentissage sécurisés, faire prendre conscience à chacun de son identité et de sa relation avec les autres, recourir à des alternatives non violentes, encourager à travailler ensemble indépendamment des clivages religieux, ethniques, culturels, etc. et réagir activement aux injustices et à la violence.
Considérant la multiplicité des facteurs de l’extrémisme violent, des partenariats sont également essentiels pour l’efficacité des activités de prévention, en particulier, par l’éducation. En effet, même les établissements scolaires et les systèmes éducatifs les plus performants ne peuvent, en général, pas à eux seuls faire face à l’ensemble des causes de l’extrémisme violent, ni aider efficacement les élèves à risque et leur famille sans collaborer avec les autres acteurs de la communauté et secteurs de la société, notamment ceux de la justice, de la femme et de la protection sociale. La collaboration avec ces acteurs est une des composantes clés de la PEV-E.

Fin 2018, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont défini des plans d’action pour apporter une réponse éducative en terme de prévention de l’extrémisme violent au niveau de l’éducation de base et/ou enseignement secondaire général. Les points focaux PEV-E désignés par les ministères de l’éducation en assurent le suivi de la mise en œuvre en collaboration avec les responsables nationaux des programmes de l’UNESCO.
Depuis 2019, l’UNESCO appuie le Burkina Faso, Mali et le Niger dans la mise en œuvre de leurs plans d’action pour la PEV-E, dont le renforcement des capacités d’enseignants d’écoles pilotes et de leurs encadreurs pédagogiques. Cet appui est fourni dans le cadre des projets « Promotion de la paix et du développement durable par le renforcement des compétences pour la vie et le travail dans le Sahel – Phase II » et « Renforcer la résilience des jeunes face à l’extrémisme violent et leur engagement pour la construction de la paix à travers l’éducation - phase I ». Dans le domaine de l’éducation formelle, ce second projet complète le premier en visant à intégrer l’éducation à l’état de droit (EED) et l’approche genre dans la formation des enseignants.

Plusieurs étapes des plans d’actions nationaux ont déjà été mises en œuvre ou sont en voie d’être finalisées, dont les suivantes :
• Identification des établissements scolaires bénéficiaires (17 au Niger, 28 au Burkina Faso)
• Elaboration d’un socle de compétences pour les apprenants sur la PEV-E, intégrant l’éducation à l’état de droit et le genre
• Elaboration d’un guide de l’enseignant sur la PEV-E, intégrant l’éducation à l’état de droit et le genre
• Elaboration de tests à administrer aux formateurs et aux enseignants avant et après les formations et élaboration d’un canevas pour la saisie des réponses à ces tests
• Elaboration d’une première ébauche de plan de suivi et d’outils pour le suivi de l’expérimentation dans les écoles
• Formation des formateurs et des chefs d’établissement sur la PEV-E, l’EED et le genre (au Burkina Faso)
• Elaboration d’une première version de méthodologie pour mener une analyse contextualisée des opportunités et risques de cette coopération entre les acteurs de l’école et d’autres acteurs (société civile, etc.)
• Elaboration d’une note d’orientation qui fournit aux équipes nationales des orientations pour mettre en place des actions visant à renforcer le partenariat entre l’école et la communauté en vue de soutenir les efforts de PEV-E des écoles
• Elaboration d’une note d’orientation pour la conception, la mise en place et le suivi d’une charte pour la PEV-E et le vivre-ensemble qui définit la mission de l’école dans le domaine de la PEV-E et les engagements individuels et collectifs pour la remplir

Les principales prochaines étapes prévues d’ici fin décembre 2021, sont :
• La formation des formateurs et des enseignants sur la PEV-E, l’EED et le genre
• La formation/sensibilisation du personnel administratif, de la vie scolaire et d’acteurs communautaires
• L’appui aux efforts de PEV-E dans les établissements ciblés, notamment la préparation de la mise en place d’une charte d’établissement pour la PEV-E et le vivre-ensemble
• L’organisation d’un atelier de partage d’expérience et des résultats réunissant des membres des équipes des trois pays bénéficiaires
• L’élaboration d’un document unique sur la coopération entre les acteurs scolaires et les autres acteurs par la fusion des deux documents précédemment élaborés : (i) le document de méthodologie pour l’analyse contextualisée des opportunités et risques de cette coopération et (ii) la note d’orientation produite à l’intention des équipes nationales et la validation au sein des 3 pays.
Le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) cherche un consultant pour appuyer techniquement, entre autres, la mise en œuvre des étapes citées ci-dessus, en collaboration avec les équipes nationales.

OBJECTIFS
Appuyer techniquement la mise en œuvre de l’intervention sur la PEV-E, l’EED et le genre au Burkina Faso, au Mali et au Niger, en collaboration avec les équipes nationales en assurant que les équipes nationales s’approprient les composantes de la pédagogie transformationnelle.

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE
Dans le cadre du projet « Promotion de la paix et du développement durable par le renforcement des compétences pour la vie et le travail dans le Sahel – phase II » et du projet « Renforcer la résilience des jeunes face à l’extrémisme violent et leur engagement pour la construction de la paix à travers l’éducation – phase I », sous l’autorité du Directeur du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) et sous la supervision directe de la Spécialiste de Programme, le consultant appuiera la mise en œuvre des plans de travail sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E) du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

En particulier, le consultant réalisera les tâches suivantes :
1. Fournir des orientations techniques à l’UNESCO pour la mise en œuvre des activités de ces deux projets.
2. Fournir un appui technique aux équipes nationales :
1. Dans la préparation des formations de formateurs et d’enseignants sur la PEV-E, l’EED et le genre, y compris l’amélioration des documents pédagogiques (guides, socle de compétences, fiches pédagogiques, outils de suivi, etc.).
2. Dans la conception et le suivi des actions de formation des autres acteurs (vie scolaire, personnel administratif et acteurs communautaires).
3. Dans la conception et le suivi de la formation des enseignants dans les écoles ciblées, dont la formulation de conseils pour l’élaboration ou la mise à jour des outils de collecte des données, et des rapports à compléter par chaque acteur intervenant dans le suivi.
4. Dans la mise en place de la charte d’établissement pour la PEV-E et le vivre-ensemble dans les écoles ciblées.
3. Contribuer à la facilitation des échanges lors des réunions avec les équipes nationales et à la synthèse des discussions et des décisions prises.
4. Procéder à l’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des formateurs et des enseignants dans les 3 pays sur la PEV-E, l’EED et le genre et soumettre un rapport d’analyse des résultats de ces tests (les réponses seront déjà saisies dans le fichier d’analyse prévu à cet effet) : deux rapports pour les formations des formateurs (au Mali et au Niger) et trois rapports pour les formations des enseignants (un pour chaque pays).
5. Produire un document unique sur la coopération entre les acteurs scolaires et les autres acteurs par la fusion des deux documents précédemment élaborés : (i) le document de méthodologie pour l’analyse contextualisée des opportunités et risques de cette coopération et (ii) la note d’orientation produite à l’intention des équipes nationales.
6. Appuyer techniquement les équipes nationales des 3 pays dans la bonification et la validation de cette note.
7. Contribuer à la conception et à la facilitation de l’atelier d’échanges d’expériences et de partage qui réunira des membres de chaque équipe nationale pour faire le bilan sur l’intervention et planifier les prochaines étapes.
8. Elaborer une version préliminaire du rapport global sur l’intervention de PEV-E en documentant différentes étapes, les résultats atteints jusque-là, les leçons apprises et les recommandations, selon le plan de rédaction établi.
9. Soumettre des rapports d’avancement intermédiaires succincts selon un calendrier à convenir ainsi qu’un rapport narratif final. Les rapports devront documenter notamment les résultats atteints, les leçons apprises et les recommandations et toute autre information utile pour les prochaines étapes de la mise en œuvre des plans d’action des pays bénéficiaires.

RESULTATS ATTENDUS
• Des orientations sont fournies aux équipes nationales dans le cadre de la mise en œuvre de leur plan d’action pour la PEV-E.
• Les rapports d’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des formateurs et des enseignants au Burkina Faso, au Mali et au Niger sont disponibles.
• Un document sur la coopération entre les acteurs scolaires et les autres acteurs pour la PEV-E est élaboré (produit de la fusion des deux documents précédemment élaborés).
• Une version préliminaire du rapport global sur l’intervention documentant les différentes étapes, les résultats atteints jusque-là, les leçons apprises et les recommandations est élaborée selon le plan de rédaction établi.
• Des recommandations sont formulées pour la mise en œuvre des projets et des prochaines étapes des projets dans les pays bénéficiaires.

LIVRABLES
• Rapports d’avancement intermédiaires
• Rapport d’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des formateurs au Mali
• Rapport d’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des formateurs au Niger
• Rapport d’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des enseignants au Burkina Faso
• Rapport d’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des enseignants au Mali
• Rapport d’analyse des résultats des tests administrés lors des formations des enseignants au Niger
• Document sur la coopération entre les acteurs scolaires et les autres acteurs
• Version préliminaire du rapport global sur l’intervention de PEV-E
• Rapport final d’intervention

DUREE DU CONTRAT
Le contrat débutera en octobre et prendra fin le 31 décembre 2021.

MODALITES DE TRAVAIL ET HONORAIRES
Le consultant travaillera à distance. Il percevra un montant forfaitaire pour couvrir ses honoraires et toutes autres dépenses liées à l’exécution du contrat à l’exception des frais de missions qui sont ajoutés aux honoraires.

COMPETENCES
Responsabilité (F)
Communication (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (C)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES
• Master en sciences de l’éducation ou qualification équivalente.
• Minimum 10 années d’expériences dans le domaine de l’éducation en Afrique de l’Ouest.
• Expérience prouvée dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation et de la pédagogie transformationnelle.
• Expérience avérée dans la formation des enseignants.
• Parfaite maîtrise du français écrit et oral.

EXPERIENCE SOUHAITEE
• Avoir une bonne connaissance des systèmes éducatifs du Burkina Faso, du Mali et du Niger.
• Avoir participé à la mise en œuvre de projets des Nations Unies.
• Avoir une expérience dans l’évaluation pédagogique des formations administrées avec usage de pré et post-tests.

PROCESSUS DE SOUMISSION DE CANDIDATURE
Les dossiers de candidature doivent contenir :
• Le CV du candidat, dont au moins 3 références
• Une indication de l’approche proposée pour conduire le travail
• Une proposition financière couvrant toutes les dépenses liées à l'exécution du contrat à l’exception des frais de mission et désagrégée par livrable

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT
Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes.
Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.
L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.
L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.
Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
L'UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.
L'UNESCO s'est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux.
En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture.
Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d'États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler.
Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité.
Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.


Vous devez être connecté pour voir les coordonnées de l'employeur ou déposer votre CV.
Email, Login ou Tel (sans indicatif)
Mot de Passe
Envoyer
--------    OU AVEC    --------
logo de Face Bouc

Google

Linkedin

-------------------------    OU    -------------------------
Connexion avec . Facebook

Partagez cette offre






ces offres aussi pourraient vous intéresser

  Titre du poste Localité Expiration
Sénégal 08 Octobre
Sénégal 03 Octobre
Sénégal 17 Octobre
Sénégal 30 Septembre
Sénégal 04 Octobre
Mali 15 Octobre
Sénégal 30 Septembre
Sénégal 08 Octobre
Sénégal 30 Septembre
Sénégal 03 Octobre
 
VOUS CHERCHEZ UN EMPLOI ?
Login   Inscription

Facebook

Senjob sur Linkedin








 

© 2020 Senjob

Linkedin    Facebook     Instagram    Senjob TV    TikTok     SnapChat    



A propos de Senjob
Contactez-Nous
Inscription Recruteurs
Espace Recruteurs
Conditions d'utilisation
Espace Candidats
Publiez une offre d'emploi
Offres d'emploi
Senjob TV
CV Public membres
Base Cadres et Managers







recherche d'emploi au sénégalrechercher un job au sénégaloffres d'emploi au sénégalrecrutement au sénégaloffres d'emploi a Dakar recrutement a Dakarrecherche d'emploi en Cote d'Ivoirerechercher un job en Cote d'Ivoireoffres d'emploi en Cote d'Ivoirerecrutement en Cote d'Ivoireoffres d'emploi a Abidjan recrutement a Abidjanrecherche d'emploi au Burkina Fasorechercher un job au Burkina Fasooffres d'emploi au Burkina Fasorecrutement au Burkina Fasooffres d'emploi a Ouaga recrutement a Ouagarecherche d'emploi au Malirechercher un job au Malioffres d'emploi au Malirecrutement au Malioffres d'emploi a Bamako recrutement a Bamakorecherche d'emploi en Guinéerechercher un job en Guinéeoffres d'emploi en Guinéerecrutement en Guinéeoffres d'emploi a Conakry recrutement a Conakryrecherche d'emploi au Nigerrechercher un job au Nigeroffres d'emploi au Nigerrecrutement au Nigeroffres d'emploi a Niamey recrutement a Niameyrecherche d'emploi au Togorechercher un job au Togooffres d'emploi au Togorecrutement au Togooffres d'emploi a Lomé recrutement a Lomérecherche d'emploi au Béninrechercher un job au Béninoffres d'emploi au Béninrecrutement au Béninoffres d'emploi a Porto-Novo recrutement a Porto-Novo